© 2019 Questions Théoriques la revue

  • Facebook - Black Circle

 

 

Quand tu pratiques une activité littéraire ordinaire où es-tu ? Comment le sais-tu ? Par quel cheminement, changement d’états y parviens-tu ? As-tu noté des modifications ces derniers temps ?

 

 

 

Et pour les expériences extraordinaires ? As-tu constaté des reconfigurations récemment ?

De quelle nature sont celles que tu considères comme importantes (taxinomiques ? épistémologiques ? pratiques ? institutionnelles ?) Pourquoi le sont-elles ?

 

 

 

L'expression « s'orienter dans l'espace littéraire » a-t-elle un sens pour toi ? Si oui de quel genre d'instruments t’équipes-tu à cette fin ?

 

 

 

Ces temps-ci, qui donc pourrait bien avoir besoin de se munir d'une définition de la notion

d' « oeuvre littéraire » ou d'une délimitation suffisante de l' « espace littéraire » ? Pour quels usages ?

 

 

 

 

Quels arguments pourrais-tu fournir pour soutenir l'inutilité de telles définitions ou délimitations ?

   

 

 

  • la littérature est l’objet de la critique littéraire ;

  • la littérature est la langue pratiquée comme art ;

  • la littérature regroupe les activités qui nous font percevoir comme langages certains de nos échanges;

constituent trois formulations en vogue du littéraire. Laquelle te dérange le moins ? Pourquoi ?

 

La notion d'OVNI (Objet Verbal Non Identifié) a changé notre rapport à l'espace littéraire.

L’objet normal ou identifiable est celui qui reste assignable à une zone d’activité définie. L'OVNI, lui, s'expérimente d'abord parce qu'il zèbre l'espace littéraire perçu moins comme un territoire sectorisé que comme une zone que nos radars doivent-être en mesure de balayer correctement.

Le sont-ils suffisamment ? Sinon comment les améliorer ?

 

 

Qu'est-ce que prendre un auteur ou une œuvre littéraire « au sérieux » pour toi ? Que fais-tu concrètement quand c'est le cas ?

 

 

 

Peut-on dire qu'il t’arrive d' «exporter » une écriture littéraire dans le domaine de ta vie pratique ? Dans quels domaines de ta vie, publics ou privés, se fait cette « exportation » ? Que fais-tu alors concrètement et comment le fais-tu ?

 

 

 

Il y eu un temps où les lignes de tension importantes, celles où tout se jouait dans l'écriture séparaient fiction/histoire, poésie/philosophie, discours allégorique/discours contextualisé, énonciation littéraire/énonciation performative, fiction/diction, art/vie, scène/ville, littérature/science. Peut-on en percevoir d'autres particulièrement significatives pour la littérature présente ou pour les usages présents de la littérature ?

 

1

2

3

3

4

4

5

5

7

6

8

9

10